ad39ef634d5f7f70-83f82
iStock_000058185362_Medium-ConvertImage-
etudier_en_france
dimension-international.jpg

Chaque année, près de 130 000 étudiants sont attirés par le Canada, pays qui figure en tête des endroits où il fait bon vivre, selon le palmarès des Nations unies. Mais s’il est tant plébiscité, ce n’est pas seulement pour la qualité de la vie sur place, mais aussi pour l’excellence de son enseignement. Alors prêt à décoller ?

 

Le pays attire beaucoup, c’est un fait. Mais attention, les lois canadiennes en matière d’immigration sont très strictes et il vous faudra remplir un certain nombre de formalités administratives avant de partir. 
Obtenir un permis d’études est une étape incontournable. Vous pourrez l’obtenir suite à la présentation de l’attestation de votre acceptation dans une institution supérieure canadienne. Ces démarches ont un coût : tous les services d’immigration gérés par les officiels du Gouvernement du Canada à l’étranger et au Canada sont sujets à des frais. Le permis d’études vous coûtera 57000 FCF. 

 

L’université canadienne : une multitude de formations de grande qualité !

universités demeurent sous la compétence du ministère de l’Éducation de la province dans laquelle elles sont situées. Ainsi donc, chaque établissement est libre de choisir ses programmes, à condition que ceux-ci soient agréés par le ministère de l’Éducation de la province.

 

Attention toutefois, étudiants en dilettantes s’abstenir ! L’université canadienne, si elle est très réputée pour la grande qualité de ses formations et offre pléthore de programmes, est également assez stricte et requiert une assiduité quotidienne et une grande implication des étudiants. Parmi les études possibles, vous trouverez des enseignements dans de nombreuses disciplines. Le Canada est notamment réputé pour ses formations en sciences et nouvelles technologies. Au total, plus de 10 000 programmes de premier, de deuxième et de troisième cycle sont proposés au Canada, en plus de programmes menant à l’obtention d’un grade ou d’un certificat. Quoi qu’il en soit, sachez que tous les diplômes canadiens sont reconnus mondialement et sont équivalents aux diplômes décernés par une université des États-Unis ou d’un autre pays du Commonwealth.

Malgré leur autonomie totale, la majorité des institutions d’enseignement délivrent le même type de diplômes : baccalauréat/bachelor (3 années pour les baccalauréats dans les universités francophones du Québec, 4 années pour les bachelors dans les universités anglophones du Québec ou d’autres provinces du Canada), maîtrise/master (2 années) ou le doctorat/Ph.D. (3 à 5 ans). À l’image des pays anglo-saxons, et comme en Europe avec l’instauration du LMD, l’enseignement canadien fonctionne sur le système de « crédits », qu’il faut capitaliser pour obtenir un diplôme. Attention toutefois, la manière de compter est différente de la nôtre. Ainsi, pour obtenir le Baccalauréat québécois, il faut 90 crédits contre 180 pour notre Licence.

Pour les étudiants désireux de suivre une formation professionnelle pointue, dans des domaines divers et variés (industrie, fonction publique, commerce, arts, etc.), ils peuvent s’adresser au Community Colleges, Cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel) au Québec, ou Colleges of Applied Arts and Technology en Ontario. Au nombre de 134, ces institutions ne délivrent pas (ou rarement) de grade universitaire, mais des grades ou des diplômes spécifiques à chaque école. 
À savoir : ces établissements prévoient des passerelles vers l’université et offrent parfois même des programmes conjoints avec les universités voisines.

Obtenir-une-bourse-détude.jpg
  • ACCUEIL À L'AÉROPORT

  • DÉMARCHE POUR LE  VISA

  • SÉCURITÉ SOCIALE

  • LOGEMENT ÉTUDIANT 

  • OUVERTURE D'UN COMPTE BANCAIRE

  • RENOUVELLEMENT TITRE SÉJOUR

  • COLOCATION